Café de Paris - l'Audito
5, place de la République - TOURCOING
Inscription Newsletter
Facebook Twitter Instagram

"Je pense donc je chante", le livre de Mariam Sarkissian
Louange du belcanto cognitif
Autre - Classique
Présentation de l’ouvrage de Mariam Sarkissian comportant la description de sa méthode d’enseignement de technique vocale et de son travail avec les chanteurs lyriques solistes et choristes, amateurs et professionnels, débutants et confirmés, en carrière et en rééducation.
+ d'infos

Moscovite d’origine, parisienne depuis 1996, élève et disciple de la grande rossinienne et chambriste Zara Doloukhanova, Mariam Sarkissian est diplômée de la Schola Cantorum et de l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Elle a également suivi les conseils de June Anderson et Viorica Cortez.

Mariam Sarkissian se spécialise dans le belcanto et la musique de chambre.

A l’opéra, elle a incarné Rosina dans Il Barbiere di Siviglia et Angelina dans La Cenerentola, Cherubino dans Le Nozze di Figaro et Dorabella dans Cosi fan tutte de Mozart, Oreste dans La Belle Hélène d’Offenbach, le rôle-titre dans Zanetto de Mascagni, s’est produite sous la baguette de Dominique Rouits, Jean-Marie Zeitouni, Benjamin Pionnier, Philip Walsh, Jean-Louis Petit, Balázs Máté, Iñaki Encina Oyon, Alexandre Brussilovsky, Alexandre Rudin, Florin Totan…

Ces dernières années, Mariam Sarkissian a développé une démarche particulière de recherche et découverte d'un répertoire de musique de chambre vocale rare, nouveau ou injustement oublié. Elle enregistre plusieurs premières mondiales auprès des labels internationaux, tels que Suoni e Colori, Hungaroton Classic, Brilliant Classics et Megadisc Classics, participe à la renaissance de la tradition des salons, se produit en concert en Europe, aux États-Unis et en Israël.

Sa nouvelle activité chambriste est régulièrement saluée par la presse spécialisée, elle est nommée "maître incontestable de la romance" par le Gramophone Magazine et reçoit l’Orphée d'Or de l'Académie du Disque Lyrique (la plus haute récompense française pour un enregistrement de musique vocale) pour son CD Tristesse des choses, cycles français de César Cui et Piotr Tchaïkovski.

Son autre vecteur est celui de l’enseignement, dans lequel elle se base sur les écoles de la tradition belcantiste (Lamperti, Everardi, Garcia) et crée le concept du Triangle de l’Équilibre © ®, destiné à former l’outil d’expression des chanteurs et orateurs divers. Son ouvrage Je pense donc je chante ou la louange du belcanto cognitif, comportant la description de sa méthode d’enseignement et de son travail avec les chanteurs lyriques solistes et choristes, amateurs et professionnels, débutants et confirmés, en carrière et en rééducation paraît en juillet 2018.

+ Lire la suite

Mardi 25 Septembre 2018 à 18H30
Gratuit