Café de Paris - l'Audito
5, place de la République - TOURCOING
Inscription Newsletter
Facebook Twitter Instagram

HISTOIRE ET SENS DE L’ESPACE SACRÉ
Conférence de Stéphane Ros, historien de l'art
Autre - N.C
L’espace sacré a un sens, une géographie propre qui s’est construite à travers l’histoire, mais qui répond également à des impératifs liturgiques puissants qui conditionnent notre vision des monuments et la manière dont ils ont été bâtis.
+ d'infos

HISTOIRE ET SENS DE L’ESPACE SACRÉ

L’espace sacré a un sens, une géographie propre qui s’est construite à travers l’histoire, mais qui répond également à des impératifs liturgiques puissants qui conditionnent notre vision des monuments et la manière dont ils ont été bâtis. Il est important, à l’heure où le sens des monuments religieux semble céder la place à leur seul intérêt touristique et à leur monétisation par l’État qui en est le plus souvent le propriétaire, de comprendre quel est le sens de l’inscription de l’édifice religieux dans le maillage urbain, mais aussi de percevoir son orientation et l’articulation de ses espaces autour de la représentation du mystère eucharistique.

Le Beau est la preuve expérimentale que l’Incarnation est possible, proclamait Simone Weil dans La Pesanteur et la Grâce. C’est sous l’angle de l’incarnation dans l’architecture et dans l’urbanisme que nous nous proposons d'étudier l’espace sacré en zoomant de plus en plus vers l’essence de son existence : le tabernacle ou sont conservées les Saintes Espèces.

I. L’église dans la cité
Histoire de l’inscription de l’église au coeur de la cité à travers le concept de ville sainte et de Jérusalem céleste autour du groupe épiscopal
II. L’appel de l’Orient : le sens de l’église
L’église abrite, protège le mystère et la communauté. L’espace se fractionne entre sacré et profane (pro fanum : devant le temple) et s’articule autour d’une organisation processionnaire qui assigne à chaque espace intérieur de l’église un rôle propre et complémentaire dans un équilibre fragile qu’il faut connaître pour ne pas le briser.
III. Le sanctuaire
Dernier étape et centre de la liturgie comme du bâtiment lui-même, qui présente et cache le mystère et sans lequel la compréhension du bâtiment est impossible.

-------------------------

Stéphane Ros est historien de l’art, diplômé de l’École du Louvre et spécialisé dans l’histoire de l’architecture médiévale. Il collabore à plusieurs revues dont Esprit de Picardie pour laquelle il est expert en patrimoine historique et réalise visites et conférences dans la région lilloise ainsi que dans le cadre de formations d’entreprise sur les thématiques liant l’art, la culture et le monde de l’entreprise. Il est par ailleurs directeur artistique à Lille.

+ Lire la suite

Mardi 20 Mars 2018 à 20H30
5 €
Billetterie